Accéder au contenu principal

Aphorisme et haïku

Aphorisme et haïku

Le milan[1] huit[2] Mars
Jamais au rendez-vous,
Printemps des femmes.
****
*

« J’ai rêvé d’un monde sans écriture et j’ai perdu la mémoire »

****
*

Une main sur le coup
L’autre posée au bas ventre,
Le violoncelle vibre.
****
*

« Du haut de ce cœur j’ai plongé, je flotte encore en l’attente de m’écraser un jour ! »
****
*

Au port de l’adieu,
Les vagues remuent les navires,
Je tangue par ses larmes.
****
*
« Si l’homme ne savait pas ce que fermer les yeux, il ne saura jamais savourer la vie. »

****
*
Un bouquet de fleurs
Un jeune homme passe,
L’amour juste en face.

****
*

« La vieillesse n’est que le résultat d’avoir rater le rendez-vous de la mort. »

©Med AAZEROU
Mars 2015



[1] Oiseau rapace d'Europe.
[2] Huir : Crier en parlant de certains oiseaux comme les faucons crécerelles et crécerellettes ou le milan

Commentaires

  1. UN grand bravo à toi SIMO car je ne serai faire comme toi*gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à toi France pour ce beau commentaire.

      Supprimer
  2. Bonjour Simo !
    J'aime beaucoup le dernier haïku, très romantique !
    Je ne suis pas très douée pour les Haîku, je préfère écrire mes petits poèmes à moi même si les rimes et les vers sont bancales. Sur mon autre blog.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claude, j'adore aussi les poèmes à rimes.
      merci encore pour le commentaire

      Supprimer
  3. Passe une belle journée SIMO avec ton beau soleil bisous

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup tes haïkus et ta dernière phrase est bien vrai.Bravo.

    RépondreSupprimer
  5. C'est super ca!
    Bon week end!
    Photographe Gil Zetbase
    http://www.gilzetbase.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la publicité loooooooooooll c'est pas grave.

      Supprimer
  6. Avec de la pluie je viens te souhaiter une belle journée SIMO bisous

    RépondreSupprimer
  7. un main sur le cou, pas le coup...........

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La femme amazigh (bérbère).

La femme amazigh a su a travers l’histoire sauvegarder l’héritage culturel de notre peuple amazigh.Elle était en quelque sorte la garante d’une pérennité des traditions et coutumes de génération en génération. La grande mère était vraisemblablement l’école numéro 1 qu’affrontaient les nouvelles générations. Sa mémoire s’étendait bien à des éphémérides vielles des siècles qu’aux détails d’une vie que menaient imazighen en communauté.Elle animait les longues veillées hivernales aux travers de la narration de contes merveilleux et de légendes devant un auditoire multigénérationnel. Elle participeait activement aux différentes activités agricoles qui rythment la vie villageoise: ramassage de olives, cueillette de figues, entretien des jardins potagers, entretien des animaux de la basse-cour en plus, évidemment, de toutes les taches domestiques; cuisine, lessive et éducation des enfants...


Actuellement encore, elle continue à jouer ce rôle dans les compagnes et monts , mais dans l…

Le tajine marocain.

Comme le couscous le tajine est le plat traditionnel par excellence du Maroc, Il faut dire que ce mot magique est évocateur des parfums du Maghreb, c’est toujours une invitation à l’évasion et au voyage. Il tient bien son nom de l’ustensile typique en terre vernissée où non dans lequel on le cuit lentement au charbon de bois.









   ( mes deux  tajine)

Cuisiné avec un élément de base (boeuf, agneau, volaille ou poisson), Ce ragout rustique est complété selon l’humeur ou le marché, le tajine est une aubaine pour toute cuisinière dotée d’un peu de talent et d’imagination. Il peut se préparer avec toute sortes d’ingrédients, le tour de main restant à peu prés toujours le même.

Chaque cuisinière marocaine à sa recette, variations autour d’un ragout de viande ou de poisson accompagné de légumes ou même des fruits secs. Il faut veiller à bien parfumer l’ensemble ; Les épices et les aromates restent les éléments qui confèrent au tajine ce gout d’ailleurs qui le différencie d’un ragout ordinaire.…

Ça bosse..!

Voici  l'histoire drôle, racontée par notre amie Claude , d'un dromadaire qui salut un chameau.