Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2015

Encore en retard !

Hier soir, Sara est rentrée de la kermesse à minuit. Elle se réveille un peu tard ce matin ; elle se presse comme un inuit canadien qui éviterait de geler. Elle s’habille à la hâte, un peu kitsch. Sans prendre le temps de savourer son petit déjeuner, ouvre la porte et s’élance dans la rue. Un cycliste arrive juste quand elle sort, elle évite le choc de justesse. Elle l’a échappé belle. C’est normal, avec cet amalgame de charme pénétrant et d’yeux bleus fichés dans un teint de porcelaine, Sara trouble son entourage, mais elle a toujours fait profil bas.

     Au travail, la jeune femme se heurte aux brimades de sa directrice qui la cible sans cesse. S’elle est en retard encore, sans doute, elle sera virée. La pauvre n’a pas de chance. Elle ne sait pas ce qu’elle veut, une vie où elle a tout ou une vie où elle n’a rien. Une vie pour cueillir des bouquets de lilas sauvages ou une vie où il n’est jamais trop tard. Elle fait de son mieux, mais le temps et ses horloges sont contre elle, il…

La clé rouillée

Il m’arrive parfois d’avoir pitié Du prisonnier de la cage thoracique Sous le mont chocolaté cardiotonique De la plus belle fille du quartier.
Éveillé par la sonnette de charme Je recherche la clé de ce corps, Verrouillant ce cœur usé à tort, Peint d’une couleur mauve parme,
J’aimerai y graver mon patronyme Sur la stèle, en caractère florissant, De cet organe fragile et languissant Blessé par tant d’amants anonymes.
Je prends la clé de ce cœur docile, Rouillée par le chagrin de l’adieu, Il continue son spectacle radieux   Comme une crevette fine et gracile.
©Med AA
janvier 2015