Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2009

l'école ou j'ai travaillé l'année dernière...

C'est ce bâtiment au centre de la photo deux classes avec une garçonnière plantés loin des habitants les plus proches(trois maisons derrière les arbres) les autres ce sont des nomades ils sont à une distance entre 30min et 1h30 de marche.La deuxième photo c'est l'école les autres photo représente la route qui mène à ce lieu perdu à 60km de piste de Tinghir la ville la plus proche.Au milieu de la montagne de Saghro et tout près de l'endroit ou a eu lieu la légendaire bataille de Bougafer entre les tribus d'Ait AAta et les français.





Musée national de l’éducation.

A plusieurs reprises ça m’arrive pendant les moments de nostalgie de penser aux années passées à
l’école primaire (1985-1991)et de se souvenir des cahiers,des tables,du tableau,des livres…

Je me souviens bien de la BD Top1 fait la soupe et de plusieurs autre livres qui malheureusement existent seulement dans ma mémoire. C’est de là, que l’idée de
créer un musée national de l’éducation au MAROC m’est venue en tête, je crois que ce musée représentera non seulement un lien avec le passé mais aussi une sorte de mémoire culturelle nationale, on y trouvera des programmes, des cahiers, des livres et pourquoi pas des stylos, des crayons enfin tout ce qui fait partie de l’école et ce qui marque chaque génération.
Ce musée représentera pour les personnes mélancoliques un lieu de contemplation et pour les chercheurs et les académiciens un moyen permettant de comprendre les événements, les étapes historiques et les phénomènes économiques et sociaux.

J’espère que cette idée trouvera bonne écoute …

Réforme de l'école au Maroc

Un Bon de colère...!!

En ces temps difficiles pour les enseignants, élèves et parents du public, l’administrateur du Blog Quotidien d’un Prof vous offre un Bon de colère à utiliser à chaque fois que notre ministre nous méprise, nous insulte, nous divise et nous détruit un peu plus chaque jour...

La semaine mondiale de la forêt et la journée mondiale de l'eau .

Il existe des activités qu'on gagnerait à libérer des espaces ou ils sont tenus prisonnières. Personne ne les fait ou presque. Leur fonction quasi-convenue en fait des activités mortes. Et pourtant, on y découvre de petites merveilles qui ravissent les élèves comme un morceau de chocolat ou comme une musique discrète.Parmi ces activités on trouve le jardinage et c'est pour cela qu'on s'est fixé un but : réaliser un petit jardin d’école pour activer la coopérative de classe.
Grâce au travail acharné des élèves de la 4ième, la 5ième et la 6ième AEP dirigés par leur professeur on a réalisé notre projet.
A signaler que ce travail entre dans le cadre de la célébration de la semaine mondiale de la forêt (du 21 au 28 mars) et la journée mondiale de l'eau (22mars). A la fin je tiens à remercie infiniment mes élèves pour leur coopération .

Classes à niveaux multiples.

Certains parents et enseignants “craignent” les classes à double, voire triple niveau. Si les parents des plus jeunes se font une raison, c’est parfois plus difficile pour les parents des enfants les plus âgés de la classe. Ils ont peur que leurs enfants soient “tirés vers le bas”.
Il faut savoir que ces classes sont fréquentes. Les enseignants savent faire avec, même si c’est souvent bien plus de travail. Parfois, de toute façon, il n’y a pas le choix, il n’y a pas de classe “pure” et tous les enfants d’un niveau sont en classe multiple. C’est souvent le cas des petites écoles.
Il faut savoir que le double-niveau a bien des avantages.
D’abord, lorsqu’on aborde une notion nouvelle, on l’aborde avec une moitié de classe seulement, l’autre moitié ayant un travail à faire sans déranger. Or avec une moitié de classe, on est bien plus disponible pour les enfants. Il est aussi bien plus facile de préparer des manipulations (genre une balance pour 4, c’est mieux qu’une pour 8 quand on appren…