Accéder au contenu principal

Conseils de jardinage pour le printemps.

Semez les plantes qui protègent le jardin : Capucines, Comos, Œillet d’Inde, Soucis, Bourrache. Disposez les dans le potager. Elles aident à la bonne croissance des légumes. Elles repoussent certains parasites du sol et attirent les auxiliaires.

Les arbres fruitiers se réveillent. Ils auront besoin de beaucoup d’énergie. C’est le moment de les nourrir. Epandez du compost au pied des arbres et à l’aplomb de la couronne des branches. Les fourmis propagent les pucerons dans les arbres fruitiers. Disposez sur les troncs des bracelets englués pour freiner leur ardeurs.

Contrôlez les mauvaises herbes : pour nettoyer efficacement votre terrain avant les semis ou les repiquages, préparez votre planche comme pour des semis, arrosez et attendez 15 jours à 3 semaines. Les graines indésirables germeront et vous pourrez aisément les éliminer au râteau ou à l’aide d’une griffe. Votre terre est propre et prête à recevoir les cultures définitives. Organisez vous pour etre dans les temps.

Mettre du compost au bon moment. Au printemps mettre du compost bien décomposé entre les cultures (semis et repiquages), puis le recouvrir de paille ou de gazon séché. L’humus est fragile, il n’aime pas le soleil direct ; sous le gazon, il sera disponible pour vos plantes sans se dégrader.

Semez en pleine terre : carottes, cerfeuil, chou, épinard, navet, panais, persil, poireaux, radis, pois. Ne semez pas trop profond et recouvrez vos graines de compost fin bien décomposé. De couleur sombre : il réchauffera vos graines, il évitera le croutage du sol, il gardera l’humidité en surface. Le fond de l’air est frais, recouvrez de P17 ou voile.

Semis : pour bien semer, semez peu à la fois ; échelonnez vos semis tous les 15 jours à 3 semaines. Ceci est valable pour les salades, carottes, courgettes, haricots, cerfeuil, roquette, radis … des légumes à cycle court. C’est la base pour récolter des légumes régulièrement sans surproduction ni manque.

Prairie fleurie et papillons Ne devenez plus esclave de la tondeuse. Laissez vos prairies fleurir. Fauchez une fois par an pour le plus grand plaisir des insectes auxiliaire du jardin, des oiseaux, des papillons très menacées. Votre gazon abrite de nombreuse espèces de fleurs sauvages qui vont nourrir et abriter vos meilleurs alliés. Ne tondez que les passages et circulations.



Commentaires

  1. BONJOUR merci j'adore être dans mon jardin je me sens si tranquille enfin en contact direct avec cette belle nature

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La femme amazigh (bérbère).

La femme amazigh a su a travers l’histoire sauvegarder l’héritage culturel de notre peuple amazigh.Elle était en quelque sorte la garante d’une pérennité des traditions et coutumes de génération en génération. La grande mère était vraisemblablement l’école numéro 1 qu’affrontaient les nouvelles générations. Sa mémoire s’étendait bien à des éphémérides vielles des siècles qu’aux détails d’une vie que menaient imazighen en communauté.Elle animait les longues veillées hivernales aux travers de la narration de contes merveilleux et de légendes devant un auditoire multigénérationnel. Elle participeait activement aux différentes activités agricoles qui rythment la vie villageoise: ramassage de olives, cueillette de figues, entretien des jardins potagers, entretien des animaux de la basse-cour en plus, évidemment, de toutes les taches domestiques; cuisine, lessive et éducation des enfants...


Actuellement encore, elle continue à jouer ce rôle dans les compagnes et monts , mais dans l…

Le tajine marocain.

Comme le couscous le tajine est le plat traditionnel par excellence du Maroc, Il faut dire que ce mot magique est évocateur des parfums du Maghreb, c’est toujours une invitation à l’évasion et au voyage. Il tient bien son nom de l’ustensile typique en terre vernissée où non dans lequel on le cuit lentement au charbon de bois.









   ( mes deux  tajine)

Cuisiné avec un élément de base (boeuf, agneau, volaille ou poisson), Ce ragout rustique est complété selon l’humeur ou le marché, le tajine est une aubaine pour toute cuisinière dotée d’un peu de talent et d’imagination. Il peut se préparer avec toute sortes d’ingrédients, le tour de main restant à peu prés toujours le même.

Chaque cuisinière marocaine à sa recette, variations autour d’un ragout de viande ou de poisson accompagné de légumes ou même des fruits secs. Il faut veiller à bien parfumer l’ensemble ; Les épices et les aromates restent les éléments qui confèrent au tajine ce gout d’ailleurs qui le différencie d’un ragout ordinaire.…

Ça bosse..!

Voici  l'histoire drôle, racontée par notre amie Claude , d'un dromadaire qui salut un chameau.