Accéder au contenu principal

Le tajine marocain.


Comme le couscous le tajine est le plat traditionnel par excellence du Maroc, Il faut dire que ce mot magique est évocateur des parfums du Maghreb, c’est toujours une invitation à l’évasion et au voyage. Il tient bien son nom de l’ustensile typique en terre vernissée où non dans lequel on le cuit lentement au charbon de bois.










         ( mes deux  tajine)


Cuisiné avec un élément de base (boeuf, agneau, volaille ou poisson), Ce ragout rustique est complété selon l’humeur ou le marché, le tajine est une aubaine pour toute cuisinière dotée d’un peu de talent et d’imagination. Il peut se préparer avec toute sortes d’ingrédients, le tour de main restant à peu prés toujours le même.

Chaque cuisinière marocaine à sa recette, variations autour d’un ragout de viande ou de poisson accompagné de légumes ou même des fruits secs. Il faut veiller à bien parfumer l’ensemble ; Les épices et les aromates restent les éléments qui confèrent au tajine ce gout d’ailleurs qui le différencie d’un ragout ordinaire. Il y a le tajine de tous les jours, économique et modeste, mais toujours savoureux, et le tajine de fête, sophistiqué et éblouissant.

Le tajine est un plat mystérieux qui combine subtilement les épices orientales, le salé et le sucré. Coriandre, cannelle, muscade, cumin, niora relèvent délicatement les préparations.

Mais elles doivent aussi leur saveur à l’emploi d’ail, de persil, de citron et d’huiles d’olive. Les cuissons à l’aigre doux, avec les dattes, abricots, raisins secs ou pruneaux, amandes grillées ou miel, sont particulièrement délicieuses.

Le tajine est un mets simple dont la réussite dépend essentiellement du mode de cuisson : celle-ci doit être lente afin que viandes ou poissons, légumes et épices entremêlent leurs parfums.

Il est important que la sauce devienne la plus condensée possible pour exalter les saveurs.

Le Coran interdisant la consommation d’alcool, les Marocains accompagnent les tajines de boissons fraiches : eau minérale, jus de fruit, sodas…Enfin n’oubliez pas qu’un repas traditionnel marocain ne saurait se conclure sans un café servi dans un verre ou un délicieux thé sucré parfumé à la menthe fraîche.

Autant de recettes de tajines que de provinces donc pour ne pas me fâcher avec personne voici un tajine d'agneau  qui se situe au milieu de toutes les tendances.pour les légumes vous pouvez mettre ce que vous voulez.

 Tajine d'agneau pour 6 personnes environ :

Ingrédients :                                                                                                                                               
1 kg d'épaule d'agneau désossée et coupée en gros dés de 2 a 3cm
1 oignon émincé
50grs de raisins secs
50grs d'amandes émondées
1/2 litre de bouillon de boeuf (préparé d'avance)
1 grosse cuiller à soupe de miel liquide
1 cuiller à soupe d'épices à votre goût
sel
3 cuillers à soupe d'huile d'olive
coriandre fraîche.

Progression :                                                                                                                                             

1) Dans une grande cocotte, faites chauffer 2 cuillers d'huile d'olive lorsqu'elle sera bien chaude versez vos dés d'agneau, salez et faites-les bien revenir sans brûler (2 a 3mn).
2) Ajoutez votre oignon émincé et faites suer à couvert 2 min puis ajoutez le miel, le ras el-hanout, les raisins secs, remuez bien et versez votre bouillon de boeuf .
3) A l'ébullition testez l'assaisonnement et faites cuire 50minutes doucement.
4) Pendant ce temps dans une poêle faites chauffer la dernière cuiller d'huile d'olive et ajoutez les amandes, donnez leur de la couleur (2minutes environ) puis égouttez les et réservez.
5) Allumez votre four à 170°(th 5-6)
6) Alors versez votre sauté d'agneau dans votre plat a tajine, ajoutez les amandes et un peu de coriandre fraîche hachée puis mettre au four 50minutes

serviez votre tajine d'agneau au centre de la table avec un plat de belle graine fine de semoule.









Commentaires

  1. Je viens d'écrire, mais je crois que j'ai perdu mon commentaire. Je disais que ça l'air pas mal bon, j'ai pris la recette en note mais je ne suis pas certaine qu'elle sera aussi bonne que chez toi.

    RépondreSupprimer
  2. @ Solange: le secret de la réussite et de le cuir sur du charbon,c'est mon plat préféré, je suis un grand spécialiste au moins selon ma femme.

    RépondreSupprimer
  3. Faudrait que j'aille le déguster chez toi.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai un tajine électrique (évidemment cela n'a rien à voir avec le tajine traditionnnelle en terre cuite - Maman s'en était acheté une, électrique aussi mais en terre cuite alors que la mienne ne l'est pas, et un jour elle a dû la mettre à chauffer trop for et elle s'est cassée en deux.
    Un jour j'ai fait des keftas aux oeufs, c'est délicueux mais mon Chéri n'aime pas trop la sauce tomates.
    Maman m'a acheté un livre de recettes pour tajine mais les re cette sont pratiquement toutes avec un goût sucré-salé et mon Chéri n'aime pas non plus, alors que moi, j'adore.
    Donc mon tajine est souvent dans le placard.

    RépondreSupprimer
  5. @Solange: avec plaisir tu es la bienvenue.bonne journée.

    @Claude: c'est vrai le tajine électrique est défirent du traditionnel,c'est dommage qu'il reste au placard.bonne journée.

    RépondreSupprimer
  6. petit bonjour d'un lundi de pluie et chez toi il fait beau ?

    RépondreSupprimer
  7. Bonne journée je pense que tu vas bien
    Bye

    RépondreSupprimer
  8. @Sandra:il fait très beau même.bon lundi.

    @France:merci et bonne journée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  9. Cela fait longtemps que j'en ai mangé, mais il faut que j'y pense un de ces jours!

    RépondreSupprimer
  10. @hpy: c'est l'occasion.merci

    RépondreSupprimer
  11. le tajine est un de mes plats preferes

    RépondreSupprimer
  12. *** Pardonne-moi de revenir un peu en arrière, tu as fait cet article il y a quelques temps déjà. Mais je trouve ce post tellement appétissant ! LOL et je suis une gourmande ! ;o)
    La tajine marocaine je l'adore et peu importe de quelle région, je pense qu'il faut gouter et apprécier les différentes façons de la préparer.
    Plus je visite ton blog et plus j'aime ta façon d'expliquer les choses... tu n'es pas enseignant pour rien n'est-ce pas ? :o) Bises et bonne soirée à toi et aux tiens Simo ! ***

    RépondreSupprimer
  13. @c'est pas grave tu es chez toi ma chère Nancy,merci pour le compliment.BISOUS A TOI AUSSI ET TOUTE TA FAMILLE.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Midelt, avis de recherche!

J’ai besoin d’elle. Ça me rassure de savoir qu’elle est là, elle veille sur moi comme un ange gardien. Je n’envisage pas la vie sans elle. J’éprouve pour elle une inondation de passion. Jamais je n’ai imaginé me trouver dans cet état d’âme qu’on nomme, la nostalgie. Je me suis enfui et elle s’est enfuie en me laissant une légère brise de décembre. Je cherche son froid glacial et sa fraîcheur estivale. Je cherche cette sensation étrange que je ressens en la contemplant chaque matin de ma fenêtre. Je passe des nuits à rêver de cette musique que son vent me jouait en grattant les fils électriques. Je suis le seul à comprendre les mots qu’elle me chantait avec le grincement des fenêtres. Je vis dans l’espérance de me promener, à nouveau, avec elle et en elle dans ses sentiers, ses jardins, ses champs et ses ruisseaux. Je la retrouve de temps en temps, c’est vrai qu’elle est toujours magnifique malgré quelques interventions chirurgicales, mais elle n’est plus la même. D’ailleurs comme tout…

Murmures

Je dis murmures, et ton absence se mélange avec mes syllabes.

Je dis absence, et le temps s’écoule lentement sur le nocturlabe.

Je dis lune, et l’obscurité de ce manque raconte notre histoire.

Je dis passé, et le fardeau du temps entrave les pas de l’espoir.

Je dis présent, et le passé se balade souvent dans mes rêves.

Je dis réalité, et les songes sont l’unique issue vers la trêve.

Je dis refuge, et je pense à ces moments passés sous la lune.

Je dis pensée, et ton souvenir éveille ces éternelles rancunes.

Je dis bruit et ces murmures se mêlent au silence nocturne.


Med A.
Mars 2016

Une vie qui s’achève

Une brise trousse les cheveux de l’été, elle l’oblige à préparer ses bagages,
un reste de soleil s'appesantit, tandis que le ciel nous livre son dernier orage,
les baigneurs, à pas lourds, se précipitent comme les rescapés d’un naufrage,
et le bateau des amours estivaux prend le large vers de nouveaux rivages.
Le sable fait ses adieux aux parasols qui abritaient les chairs morbidesses,
les feuilles arrivent à maturité, roussissent et plongent dans une légère ivresse,
les écoliers reprennent le chemin de l’école avec enthousiasme et allégresse,
la toquade s’achève dès la fin de l’été, à présent on cède la plage à la sagesse.
Dans les bois couleur de sable, au long des sentiers mal dessinés et monotones, 
j’apprécie le spectacle d’une feuille folle qui nargue, tangue et bourdonne,
elle se sacrifie pour former un beau tapis roux, pauvre victime d’automne !
Des vies qui s’achèvent, des centaines d’âmes aux pieds des arbres rayonnent.

Med.A Septembre 2015