Accéder au contenu principal

Harira, soupe traditionnelle marocaine









Harira, soupe traditionnelle marocaine préparée chaque jour du ramadan et occasionnellement les autres jour.




Recette proposée par : Mon épouse
Cuisine Marocaine Origine de la recette : Cuisine Marocaine
Nombre de personne(s) Nombre de personnes : 6 Pers.
Temps de préparation Temps de préparation : 0 h 25 min
Temps de cuisson Temps de cuisson : 1 h 00 min
Difficulté de la recette Difficulté : facile
Prix de la recette Prix : raisonnable



Ingrédients :
  • 1/2 bol de lentilles, 1 bol de farine
  • 1 bol de pois chiches, 1/2 litre d'eau
  • 1 bol de viande de boeuf découpée en morceaux
  • 1 bol d'oignons taillés
  • 1 bol de tomates mondées et concassées
  • 1/2 bol de cèleri branche haché
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu
  • une pincée de safran colorant
  • 1 c. à. s. de beurre ou 1 c. à. c. de beurre rance (smen)
  • 1/2 cuillère à café de poivre
  • 50 g de concentré de tomates
  • 1/2 bol de cheveux d'ange
  • 1 bol de persil et coriandre hachés
  • du sel















Préparation de la harira marocaine :
Pour préparer la recette de la harira marocaine :

Faire tremper la veille les lentilles et les pois chiches. Éplucher ces derniers. Mettre dans une cocotte minute les lentilles, les pois chiches, les morceaux de viande, l'oignon, les tomates, le céleri, le gingembre, le safran colorant et le beurre. Saler, poivrer et ajouter 2 litres d'eau. Laisser cuire pendant 33 minutes.

Préparation de la liaison:
Faire diluer la farine avec de l'eau en fouettant énergiquement pour éviter la formation de grumeaux.

Vérifier si la viande est parfaitement cuite puis ajouter le concentré de tomates. Mélanger bien et verser la liaison sur la préparation. Remuer constamment pendant 10 minutes.

Ajouter à la soupe les cheveux d'ange, la coriandre et le persil. Remuer le tout et laisser mijoter une dernière fois pendant 10 minutes.

Servez la soupe La harira bien chaude.




































































Commentaires

  1. *** Merci à toi et à ton épouse de nous donner la recette de La harira ! J'imagine comme vous devez l'apprécier en cette période de ramadan !
    ça donne envie ! moi qui aime tant la soupe !
    Merci et bonne soirée ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. @Nancy: mon épouse te remercie et te souhaite un bon weekend,la harira pour moi c'est obligatoire en cette période du ramadan,bonne soirée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Cette soupe a l'aire delicieuse! Même si je ne fête pas ramadan, je vais la essayer. Avec une femme pareille, tu vas grossir.

    RépondreSupprimer
  4. @Dedene: très délicieuse même, le miracle au Maroc c'est qu'on grossi jamais...(SOURIRE).bon weekend

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Simo,
    il me manque quelques épices mais j'achèterai. Mais veux-tu bien me dire qu'est-ce que c'est des cheveux d'ange???
    En passant, un gros merci de ton soutien et de ta fidélité, sache que c'est énormément apprécié cher Simo...

    RépondreSupprimer
  6. Et en mesure, ça fait quoi ça un bol?

    RépondreSupprimer
  7. Voilà de quoi se régaler autour de ta table!!! Merci à ton épouse pour cette délicieuse recette!

    RépondreSupprimer
  8. @Nanou :les "cheveux d'ange" se sont des pâtes (très fins vermicelles).si tu ne trouve c'est pas obligatoire.sur la photo c'est une soupière il fait presque 10 bol.

    RépondreSupprimer
  9. @Chrys:merci à toi aussi pour le passage.bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Simo bonsoir
    et bien tu ne peux plus mettre de photos et bien bienvenue dans mon petit club alors!
    Il te faut le faire 100 fois pas possible trop pour moi
    Je plaisante
    Merci et bon courage alors comme à moi

    RépondreSupprimer
  11. pas de soupe pour moi plus tard je pense

    RépondreSupprimer
  12. tu sais je n'arrive pas a m'abonné chez toi

    RépondreSupprimer
  13. Ca doit être super bon, je vais essayer, j'adore la coriandre!
    Je me demande pour les pois chiches, est ce qu'ils cuisent aussi rapidement? Sinon est ce qu'on peut en utiliser en boite?

    RépondreSupprimer
  14. mmmm....ca a l'air bon, mais impossible au Japon car pas de lentilles ici....dommage.

    RépondreSupprimer
  15. @Flo: tu es abonner chez moi tu apparait dans les membre.bonne nuit.

    @ Sylvie: il faut tremper les lentilles et les pois chiches un jour avant pour qu'ils cuisent ou bien tu peux utiliser ceux de la boite.bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  16. @Flo de sendai: tu peut la préparer sans lentilles.bonne soirée en japonais.

    RépondreSupprimer
  17. Merci de ta visite chez moi et de ton appréciation. J'ai bien envie de tester la soupe que tu nous proposes, elle me met l'eau à la bouche. Je te souhaite une bonne semaine. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour cher compatriote ! Bien que née à Safi, j'ai entendu parler de Midelt car mon oncle y travaillait dans les années 60 comme ingénieur des mines. Et que dire de la harira ??!!! C'est bien sûr ma soupe préférée ! Je m'en fais de temps en temps mais elle n'a pas le goût de celle de mon enfance que je n'oublierai jamais...Nostalgie, nostalgie...J'ai vécu à Safi jusqu'en 67 et j'y suis retournée l'année dernière avec plaisir et quand même un peu de peine de voir ma maison détruite. Je compte retourner au Maroc souvent car ma soeur a acheté une maison à Marrakech. Alors, peut-être ferons nous plus ample connaissance là-bas, qui sait ?
    Merci pour ton commentaire chez moi. Bonne journée et à bientôt.
    Mylise

    RépondreSupprimer
  19. Après une journée de jeûn, c'est une soupe qui tient bien au corps. Elle a l'air super bonne et une soupe qui tient de repas. Bravo à ton épouse !
    Amitiés aussi, Simo !

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour la recette je vais l'essayer, l'hiver j'aime la soupe, ça réchauffe.

    RépondreSupprimer
  21. @tanette2: bonne semaine à toi aussi.

    @MYLISE: Safi je ne l'ai jamais visiter mais j'ai un ami prof de Safi la ville connu par les sardines et la poterie.mon père travaillait aussi dans les mines à Midelt, ça me fait plaisir de faire ta connaissance et tu es la bienvenue au Maroc.merci pour le passage.

    @Claude: bien sur c'est la soupe qui me met debout moi,bonne soirée.

    @Solange: c'est un efficace remède contre le froid,bonne journée.

    RépondreSupprimer
  22. Cette soupe semble super!
    Bon mardi :)
    Elisa

    RépondreSupprimer
  23. *** Un petit bonjour en passant chez toi Simo ! BISOUS ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  24. je mange des crepes ce soir donc pas encore ta soupe bye

    RépondreSupprimer
  25. je viens te dire bonsoir et bien tu n'avais pas sauvegardé ton blog ?
    Je te souhaite alors du courage car les blogs c'est tout de même la galére bisou

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La femme amazigh (bérbère).

La femme amazigh a su a travers l’histoire sauvegarder l’héritage culturel de notre peuple amazigh.Elle était en quelque sorte la garante d’une pérennité des traditions et coutumes de génération en génération. La grande mère était vraisemblablement l’école numéro 1 qu’affrontaient les nouvelles générations. Sa mémoire s’étendait bien à des éphémérides vielles des siècles qu’aux détails d’une vie que menaient imazighen en communauté.Elle animait les longues veillées hivernales aux travers de la narration de contes merveilleux et de légendes devant un auditoire multigénérationnel. Elle participeait activement aux différentes activités agricoles qui rythment la vie villageoise: ramassage de olives, cueillette de figues, entretien des jardins potagers, entretien des animaux de la basse-cour en plus, évidemment, de toutes les taches domestiques; cuisine, lessive et éducation des enfants...


Actuellement encore, elle continue à jouer ce rôle dans les compagnes et monts , mais dans l…

Midelt*

MIDELT *Malgré la distance qui nous sépare et le destin qui nous éloigne, Ilm’arrive souvent de voir ton image se placer devant moi. Dans mon cœur les battements montent en crescendo En songeant te revoir et palper à nouveau Les pommes de tes reliefs infinis. Sans Toi je ne suis qu’un étranger. *Midelt : ville marocaine, c’est ma ville natale. Copyright © Med AAZEROU  24/04/2014

Le tajine marocain.

Comme le couscous le tajine est le plat traditionnel par excellence du Maroc, Il faut dire que ce mot magique est évocateur des parfums du Maghreb, c’est toujours une invitation à l’évasion et au voyage. Il tient bien son nom de l’ustensile typique en terre vernissée où non dans lequel on le cuit lentement au charbon de bois.









   ( mes deux  tajine)

Cuisiné avec un élément de base (boeuf, agneau, volaille ou poisson), Ce ragout rustique est complété selon l’humeur ou le marché, le tajine est une aubaine pour toute cuisinière dotée d’un peu de talent et d’imagination. Il peut se préparer avec toute sortes d’ingrédients, le tour de main restant à peu prés toujours le même.

Chaque cuisinière marocaine à sa recette, variations autour d’un ragout de viande ou de poisson accompagné de légumes ou même des fruits secs. Il faut veiller à bien parfumer l’ensemble ; Les épices et les aromates restent les éléments qui confèrent au tajine ce gout d’ailleurs qui le différencie d’un ragout ordinaire.…