Accéder au contenu principal

Ma ville natale(2)





(La gare de Midelt  vers 1920,aujourd'hui ni gare ni train)
Midelt est une ville du Maroc, à la jonction des chaînes du Moyen Atlas et du Haut Atlas
 oriental et une commune urbaine de la province de Midelt. Suite au recensement de 2004, Midelt comptait 44 781habitants, et après recalcule, doit, en 2006, compter 45 530 personnes.
Cette petite ville marocaine est depuis longtemps un grand centre agricole basé sur l’exploitation des pommiers, la ville est entourée par plusieurs villages agricoles, touristiques et des sites d’exploitation minérale.

Lorsque les almoravides voulaient étendre leurs pouvoir sur Sijlmassa, ils ont acheminé dans cette région de haute moulouya environ 120 000 hommes armés, ce qui leurs a permis de sauter le verrou et ouvrir le passage de Tizi n Telghemt.Trois siècles après, il est mentionné que cette région était habitée par les Beni hassen, ces mêmes beni hassen étaient menacés par d’autres arabes qui parcouraient le désert. La famine qu’eut connue le Maroc au XVIéme siècles allait voir les Beni Hssen migrer vers les plaines de Gharb. Apres la migration de Beni Hssen, la région est passée sous commandement de Beni Idrassen ( Ait Idrassen), qui est un ensemble des tribus Sanhaja qui comportaient les ait Youssi, ait Oufella, Ait Ayyach, Ait Ndir). C’est pour cela d’ailleurs qu’il reste jusqu’à maintenant des résidus de ces tribus dans la région. Donc officiellement, Le village de Midelt situé à 1500mètres d’attitude, a été crée par le protectorat en 1917 pour en faire un centre administratif de la région.

Cette région est regroupée sous le nom de « Cercle de Midelt », cercle qui couvre une superficie de 6000 km² dont les principaux centres sont : midelt, itzer, boumia, aghbalou, tounfit, ksabi, bouayach, Krouchen, mibladen, ahouli…en dehors de ces centres urbains, le reste de la population habite les Igharman (dénommés Ksours, Douar, Dchar, selon les régions et la langue) qui couvrent toute la région dans des espaces très rapprochés les uns des autres.

( Mon ksar natal TACHAOUIT où je passe mes vacances en ce moment)


Midelt s’intégre dans le Haut Atlas et le plateau central, ce qui explique son relief accidenté où alternent la montagne et les plateaux dont l’altitude est variable (relief en étage) dont les caractéristiques typiques du Moyen Atlas .
Le climat de cette région est continental ce qui influe sur les amplitudes thermiques saisonnières, voire même journalières. À un hiver rigoureux succède un été chaud. La pluviométrie varie selon les régions entre 400 et 700 mm/an en moyenne.
Malgré son climat dur, Midelt est une terre fertile et généreuse ; elle est connue depuis longtemps par sa richesse minérale qui été exploités jusqu’aux années 80, mais actuellement seule l’extraction des roches précieuses tel que la”Vanadinite ” domine l’activité des habitants de la région surtout à Ahouli et Mibladen.
Monuments & attractions touristiques de la ville de Midelt :


- Cirque d’Ahouli : anciennes mines de plomb, paysage impressionnant.
-Souk: typique et hebdomadaire (tous les dimanches).
-Jaafer : offre une magnifique vue au pied de Jbel El Ayachi .
-la nature montagnarde à l’état pur comme Ait Ben Azou, Bertat, Ain Zriuila et Sidi- Said.


Agenda Culturel de la Ville de la ville de Midelt :
Le mousem des pommes : une fête célébré chaque années au mois d’octobre, c’est une occasion pour la commercialisation et la publicité de ces produits et aussi le moment pour ce rencontrer et découvrir la beauté et le charme de cette région.
A voir dans les Alentours de la ville de Midelt :
- La ville de Fès a 180km de Midelt.
- la plaine fertile de Fès.
- les forêts de cèdres d’Ifrane.
-La région de Tafilalet.
-La ville de khenifra.
Galerie Photos de la ville de Midelt :
Nous vous avons concocté quelques photos pour vous donner un avant aperçu sur Midelt.
Plus d’infos pratiques pour vous sur Midelt :
- Comment s’y rendre ?
Des aéroports internationaux de Casablanca, Rabat et Fès, vous pouvez prendre un taxi ou demander un transfert à votre agence réceptive ou récupérer sur place votre voiture de location…
- Où loger ?
Au niveau Hébergement, Midelt dispose d’un bon nombre d’établissement (hôtels, ses résidences , appart, hôtels et ses clubs de vacances, des établissements tout confort à tous les budgets.
Plus d’Infos sur nos offres hébergement Midelt sur cette page !
- Gastronomie Locale ?
Au niveau Gastronomie, Midelt comme toute ville marocaine vous enchantera avec des plats très riches et variés, vous pourrez déguster un couscous berbère, un tajine aux olives, un tajine de poisson ou encore d’autres mets à base d’huile d’argan, d’huile d’olive ou d’amlou.Vous apprécierez aussi l’hospitalité locale autour d’un Thé à la menthe traditionnel et de pâtisseries marocaines.


-Activités de Loisirs sur Place ?

Sur place, vous pourrez avoir un grand choix d’activités de loisirs qui peuvent agrémenter votre séjour, des activités terrestres.


 Midelt c'est aussi une ville de tolérance


Commentaires

  1. C'est très intéressant c'est un pays que je ne connais pas du tout.C'est très loin de chez moi.Tu dis un hiver rigoureux, est-ce qu'il y a beaucoup de neige? Et le mercure descend jusqu'à combien environ? Si tu as d'autre photos j'aimerais.

    RépondreSupprimer
  2. il neige 3 à 4 fois par an en vile mais sur la montagne il y a de la neige durant 8 mois presque,la température descend parfois au dessous du 0,il y a 2ans c'est -15,décembre, janvier,février il faut du bois au du charbon pour ce réchauffer.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entendu parler de Fès qui est magnifique, et où j'aimerais aller, mais ta ville natale semble aussi très intéressante!

    RépondreSupprimer
  4. Ben dis moi, tu fais une belle pub à ta ville natale et ses alentours, avec ses atouts et atours. Tout le mond est attaché à sa ville natale et c'est bien normal.
    Désolé pour mon post pendant le ramadan, d'autant en plus que la farce est à base de porc.
    C'est quand la fin du ramadan car j'ai préparé un autre post culinaire ?

    RépondreSupprimer
  5. @Sylvie : Fès c'est plus grande est plus belle et c'est touristique comme Marrakech.


    @Claude :je voulait seulement faire connaitre ma ville et c'est pas grave de faire de la pub...(sourire),le ramadan finira ds 15 jour vers le 11 où 12 septembre tu peux mettre les post culinaire que tu veux je rigoler la dernière fois....grand sourire ...D")

    RépondreSupprimer
  6. Simo bonjour en Cote d'Ivoire à Abidjan tout simplement. merci encore de ta visite bye

    RépondreSupprimer
  7. Merci à ton épouse et bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Je viens te dire bonjour en espérant que tu vas bien
    Je vais boire mon café bye

    RépondreSupprimer
  9. salut Mr Alain ça fait plaisir de vous connaitre, mon père a travaillé là bas jusqu'à la fermeture de la mine,je vais lui parler et vous contactez par mail bonne journée et merci.

    RépondreSupprimer
  10. @France: salut ça va merci, bonne soirée a toi.

    RépondreSupprimer
  11. je passe te dire un petit bonsoir du soir et a bientot

    RépondreSupprimer
  12. Cou cou Simo,
    Une belle visite. Merci pour partager, ca donne envie
    Bon week end

    RépondreSupprimer
  13. @flou: merci pour le passage.

    @ Elisa: bon weekend a toi aussi

    RépondreSupprimer
  14. Oui merci aussi de ta visite. J'espére que tu vas bien ainsi que le temps chez toi
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. impossible de me mettre en abonnée chez toi dsl

    RépondreSupprimer
  16. *** Coucou ! :o) Je suis passée au Maroc mais seulement à Casa. Je connais Midelt de nom parce que je crois qu'on y cultive la pomme. Mais je n'y suis jamais allée, je découvre grâce à ton blog, ta ville natale. J'adore le Maroc et je compte bien y retourner !
    MERCI SIMO de nous faire découvrir ta région, c'est génial ! :o) GROS BISOUS à toi et aux tiens :o) ***

    RépondreSupprimer
  17. @France : c'est pas grave,il fait un peu chaud avec un ciel clair.merci

    RépondreSupprimer
  18. @ Nancy: oui c'est la capitale de la pomme au Maroc,tu es la bienvenue chez nous. GROS BISOUS à toi aussi merci.

    RépondreSupprimer
  19. @Anonyme : salut mon ami,je ne suis pas un spécialiste de la pub touristique je n'ai fait que donner un autre souffle de vie aux infos sur le web en lui donnant ma retouche bien sur + plus la vérification,l'important c'est de valoriser notre ville n'est ce pas ?
    je ne suis pas d'accord avec toi il y a du changement au niveau des infrastructure mais un peu lent par rapport aux années d'avant.dans le domaine du travail rien ne bouge !!?,pour le scandale de la corruption la justice prend son chemin et je crois que les inculpés vont prendre ce qu'ils méritent,bon ramadan et continu à suivre le blog.merci pour le commentaire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Murmures

Je dis murmures, et ton absence se mélange avec mes syllabes.

Je dis absence, et le temps s’écoule lentement sur le nocturlabe.

Je dis lune, et l’obscurité de ce manque raconte notre histoire.

Je dis passé, et le fardeau du temps entrave les pas de l’espoir.

Je dis présent, et le passé se balade souvent dans mes rêves.

Je dis réalité, et les songes sont l’unique issue vers la trêve.

Je dis refuge, et je pense à ces moments passés sous la lune.

Je dis pensée, et ton souvenir éveille ces éternelles rancunes.

Je dis bruit et ces murmures se mêlent au silence nocturne.


Med A.
Mars 2016

Midelt, avis de recherche!

J’ai besoin d’elle. Ça me rassure de savoir qu’elle est là, elle veille sur moi comme un ange gardien. Je n’envisage pas la vie sans elle. J’éprouve pour elle une inondation de passion. Jamais je n’ai imaginé me trouver dans cet état d’âme qu’on nomme, la nostalgie. Je me suis enfui et elle s’est enfuie en me laissant une légère brise de décembre. Je cherche son froid glacial et sa fraîcheur estivale. Je cherche cette sensation étrange que je ressens en la contemplant chaque matin de ma fenêtre. Je passe des nuits à rêver de cette musique que son vent me jouait en grattant les fils électriques. Je suis le seul à comprendre les mots qu’elle me chantait avec le grincement des fenêtres. Je vis dans l’espérance de me promener, à nouveau, avec elle et en elle dans ses sentiers, ses jardins, ses champs et ses ruisseaux. Je la retrouve de temps en temps, c’est vrai qu’elle est toujours magnifique malgré quelques interventions chirurgicales, mais elle n’est plus la même. D’ailleurs comme tout…

Une vie qui s’achève

Une brise trousse les cheveux de l’été, elle l’oblige à préparer ses bagages,
un reste de soleil s'appesantit, tandis que le ciel nous livre son dernier orage,
les baigneurs, à pas lourds, se précipitent comme les rescapés d’un naufrage,
et le bateau des amours estivaux prend le large vers de nouveaux rivages.
Le sable fait ses adieux aux parasols qui abritaient les chairs morbidesses,
les feuilles arrivent à maturité, roussissent et plongent dans une légère ivresse,
les écoliers reprennent le chemin de l’école avec enthousiasme et allégresse,
la toquade s’achève dès la fin de l’été, à présent on cède la plage à la sagesse.
Dans les bois couleur de sable, au long des sentiers mal dessinés et monotones, 
j’apprécie le spectacle d’une feuille folle qui nargue, tangue et bourdonne,
elle se sacrifie pour former un beau tapis roux, pauvre victime d’automne !
Des vies qui s’achèvent, des centaines d’âmes aux pieds des arbres rayonnent.

Med.A Septembre 2015