Accéder au contenu principal

Jean-Luc

La presse en ligne, les blogs, les réseaux sociaux, tout le monde jette son grain de sel sur cette affaire. Le buzz médiatico-people de la semaine dernière, c’est Jean-Luc et sa cloison nasale perforée. Rappel des faits : à 6h du matin mardi, l’animateur est arrêté à son domicile et emmené au parquet de Nanterre pour une garde à vue de dix heures dans le cadre d’un trafic de cocaïne en Ile-de-France. 16 grammes seront retrouvés chez Delarue, dont on apprendra également qu’il consomme pour 10 000 euros de poudre chaque mois. France Télévision décide de cesser la diffusion de l’émission quotidienne Toute une histoire dès mercredi et ce jusqu’à nouvel ordre, le Jean-Luc, coiffé de sa double casquette animateur-producteur, nous livre une petite vidéo d’excuse assez touchante (ben si un peu quand même)… Plus 200 000 vues pour cette vidéo Dailymotion, mise en ligne sur la chaîne Réservoir Prod (boîte de production de Delarue) :


DECLARATION DE JEAN-LUC DELARUE
envoyé par ReservoirProd. - Regardez les dernières vidéos d'actu.






Commentaires

  1. *** Je n'ai pas d'avis précis concernant l'affaire "JL Delarue"... juste qu'on peut citer le proverbe "l'habit ne fait pas le moine" ! La facette du gendre idéal en a pris un coup ! ;o) BISES à toi Simo et bonne fin de journée ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Je n'étais pas au courant, je suis plus éloingnée. Dans le monde du spectacle c'est chose fréquente.

    RépondreSupprimer
  3. @Nancy:"l'habit ne fait pas le moine" c'est bien résumer.bisou

    @Slange:c'est la vie des star,merci pour le passage.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne le savais pas et vois tu je ne regarde que tres peu la télé dsl
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai aucun avis sur cette affaire et en plus, comme je ne regarde pas son emission, je me fiche de ce qui arrive à JLD. Tout ce que je peux dire c'est que cette histoire est l'arbre qui cache la forêt de la médiocrité télévisuelle.
    Autre chose, pour répondre à ton dernier com (merci d'ailleurs de tes visites fidèles), si les lots du concours de Rose Capucine sont effectivement féminin, rien ne t'empêche de concourir ainsi tu pourrais en faire cadeau à ton épouse si tu gagnes !!!!!
    Un amical bonsoir...

    RépondreSupprimer
  6. @MYLISE: je vais participer,merci our le passage,bonne nuit à toi.

    RépondreSupprimer
  7. *** Un petit passage matinal pour te souhaiter une belle journée Simo ! Ici en France nous profitons du dernier soleil de l'été ! GROS BISOUS !!!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  8. Je ne regarde plus jamais ses émisssion, je trouve qu'il parle trop vite et que c'est assez irrespectueux pour certains de ses invités (je me rappelle de peut être la seule émission de lui que j'ai regardée, l'invité était Oliver Stone qui ne comprennait strictement rien à ce que Delarue lui disait).
    Il a joué à un jeu dangereux et il a perdu.
    Ce qui est écoeurant c'est qu'il pouvait sortir 10.000 € par mois pour sa consommation personnelle. Cela est choquant.
    Pour le reste il fait ce qui'l veut de lui même mais quand on est animateur sur le service public, ce n'est pas un bon exemple.

    RépondreSupprimer
  9. @NANCY:BISOU A TOI

    @CLAUDE: merci et bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Simo merci moi aussi je te souhaite une bonne journée ♠

    RépondreSupprimer
  11. Je viens de rentrer alors bonjour SIMO

    RépondreSupprimer
  12. *** Un petit bonjour en ce mercredi matin ! Je te souhaite une bien jolie journée Simo !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  13. Sime je viens ce matin voir si tu vas bien .
    Et je te souhaite une belle journée
    BYE ♠

    RépondreSupprimer
  14. Dsl j'ai des soucis encore avec ce clavier
    SIMO bye bye

    RépondreSupprimer
  15. *** Bises à toi Simo ! Ici en France c'est le 1er jour de l'automne mais c'est aussi un jour de grandes grèves ! :-( bonne journée à toi et aux tiens Simo !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  16. Je viens te dire bonjour j'espére que tu vas bien.
    Ici il fait très beau mais je dois essayer de changer la roue de ma tuf tuf car je viens de crever. Je pense que je vais prendre un marteau
    DONC g'y go
    A +

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Murmures

Je dis murmures, et ton absence se mélange avec mes syllabes.

Je dis absence, et le temps s’écoule lentement sur le nocturlabe.

Je dis lune, et l’obscurité de ce manque raconte notre histoire.

Je dis passé, et le fardeau du temps entrave les pas de l’espoir.

Je dis présent, et le passé se balade souvent dans mes rêves.

Je dis réalité, et les songes sont l’unique issue vers la trêve.

Je dis refuge, et je pense à ces moments passés sous la lune.

Je dis pensée, et ton souvenir éveille ces éternelles rancunes.

Je dis bruit et ces murmures se mêlent au silence nocturne.


Med A.
Mars 2016

Midelt, avis de recherche!

J’ai besoin d’elle. Ça me rassure de savoir qu’elle est là, elle veille sur moi comme un ange gardien. Je n’envisage pas la vie sans elle. J’éprouve pour elle une inondation de passion. Jamais je n’ai imaginé me trouver dans cet état d’âme qu’on nomme, la nostalgie. Je me suis enfui et elle s’est enfuie en me laissant une légère brise de décembre. Je cherche son froid glacial et sa fraîcheur estivale. Je cherche cette sensation étrange que je ressens en la contemplant chaque matin de ma fenêtre. Je passe des nuits à rêver de cette musique que son vent me jouait en grattant les fils électriques. Je suis le seul à comprendre les mots qu’elle me chantait avec le grincement des fenêtres. Je vis dans l’espérance de me promener, à nouveau, avec elle et en elle dans ses sentiers, ses jardins, ses champs et ses ruisseaux. Je la retrouve de temps en temps, c’est vrai qu’elle est toujours magnifique malgré quelques interventions chirurgicales, mais elle n’est plus la même. D’ailleurs comme tout…

Une vie qui s’achève

Une brise trousse les cheveux de l’été, elle l’oblige à préparer ses bagages,
un reste de soleil s'appesantit, tandis que le ciel nous livre son dernier orage,
les baigneurs, à pas lourds, se précipitent comme les rescapés d’un naufrage,
et le bateau des amours estivaux prend le large vers de nouveaux rivages.
Le sable fait ses adieux aux parasols qui abritaient les chairs morbidesses,
les feuilles arrivent à maturité, roussissent et plongent dans une légère ivresse,
les écoliers reprennent le chemin de l’école avec enthousiasme et allégresse,
la toquade s’achève dès la fin de l’été, à présent on cède la plage à la sagesse.
Dans les bois couleur de sable, au long des sentiers mal dessinés et monotones, 
j’apprécie le spectacle d’une feuille folle qui nargue, tangue et bourdonne,
elle se sacrifie pour former un beau tapis roux, pauvre victime d’automne !
Des vies qui s’achèvent, des centaines d’âmes aux pieds des arbres rayonnent.

Med.A Septembre 2015