Accéder au contenu principal

Le festivel des fiançailles.


Samedi dernier je suis allé en famille (ma femme,ma petite fille et moi) visiter une petite localité nommée Imilchil.
Perché entre les sommets du Haut-Atlas, le village d'Imilchil s'est rendu célèbre grâce à son moussem (festivel) des fiançailles.Un moussem au cours duquel des centaines de jeunes filles se marient,c'est l'un des plus beaux rassemblements populaires du Maroc, à près de 2500m d'altitude dans une haute vallée de l'atlas.Une région à la beauté sauvage et tranquille,où est célébrée chaque année  au mois de septembre cette grande fête qui rassemble les populations de la province de Midelt, et en particulier de la tribu des Ait Hadiddou.

L'histoire légendaire du moussem est inspirée des évènements historiques authentiques des tribus berbères, en perpétuelles guerres inter-tribales. Aït Ibrahim et Aït Yaaza étaient les deux fractions de la tribu des Aït Hadiddou, en guerre l’une contre l’autre. Selon la légende, une jeune fille Aït Yaaza aimait un beau Aït Ibrahim. Roméo et Juliette berbère du Haut-Atlas, ils connurent la même destinée tragique : mourir sans pouvoir s’aimer ni se marier. Cette déception des deux amoureux avait fait couler beaucoup de larmes, qui donnèrent naissance aux lacs Isli (le fiancé) et Tislit (la fiancée). Leurs parents, repentis, décidèrent qu’une fois par an, leurs progénitures jeunes garçons et jeunes filles se choisiraient et se marieraient librement. Depuis, il y a une coutume que l'on appelle "taqerfiyt" pendant laquelle un garçon peut côtoyer sa futur épouse, l'union du couple n'étant sujette à aucune opposition.
Depuis lors, le moussem des fiançailles d'Imilchil est devenu une manifestation annuelle à vocation commerciale et religieuse où se éfoulent la tribu des Aït Ameur à côté du magasin de Sidi Ahmed Oulmghenni considéré comme leur frère musulman et dont la bénédiction est l'essence même du moussem.


lac Isli

lac Tislit




Commentaires

  1. *** Les lieux ont l'air MAGNIFIQUES !!!! Ce doit être si beau de se trouver dans cette haute vallée de l'Atlas !
    Et apprendre les habitudes de ces tribus berbères m'enchante (festival des fiançailles...) ! MERCI BEAUCOUP SIMO de nous apporter tout cela à travers ton blog !!! C'est extra !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant! Je ne connais pas du tout cette partie du monde. Merci du poste.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir et bien ce lac est magnifique la vue est même superbe je trouve. De belles photos Simo merci. Et merci pour tes infos et ton texte. Donc libre je vais retenir ce mot
    Je te souhaite une belle soirée

    RépondreSupprimer
  4. *** En ce mardi matin je viens déposer chez toi des pensées amicales et plein de bisous ! :o) Passe une bonne journée SIMO ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  5. KIKOU
    Je vais mieux oui et merci de ton passage. J'aime te voir chez moi.
    Alors que fais tu ce matin! ♠

    RépondreSupprimer
  6. Quelle triste mais jolie légende, Simo !
    Une légende qui fait que maintenant tout le monde peut s'aimer et se marier, avec bonheur et des rires et point de larmes, saus peut-être celles de l'émotion.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ta visite chez moi, je découvre ton univers par mla même occasion ! J'ai déjà voyagé quelquefois au Maroc et c'est un pays que j'aime énormément ! Merci pour tes jolies photos et ton texte ! Belle journée ! A bientôt !

    RépondreSupprimer
  8. merci de tes visites
    merci pour ces émouvants témoignages de vie et de culture chez toi
    superbes photos aussi.
    bien amicalement
    micheline

    RépondreSupprimer
  9. @ Nancy, Dedene,Flo,France,Claude,L'impulsive monterialise / merci pour le passage, je passerai chez vous ce soir, je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. J'avais vu un reportage à la télé sur cette coutume et la région dont tu parles. De l'Atlas, je ne connais que la vallée de l'Ourika et la station de ski d'Oukaïmeden et j'en garde le souvenir de paysages magnifiques qui doivent sûrement ressemblés à la région d'Imilchil, non ?
    En tout cas, grâce à toi, je voyage dans le temps !
    J'ai eu droit aussi ce soir à mon quart d'heure nostalgie : à la télé, il y a eu une émission avec pour inviter l'acteur Michel Galabru. Il est né à Safi, et sur le plateau, le maire de Safi est venu lui donner le double de la plaque commémorative installée sur sa maison natale de Safi. On a vu des images de cette ville et j'ai ressenti un brin de nostalgie...
    J'y retournerai bientôt, c'est sûr !
    Bonne continuation à toi et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. @ MYLISE : tu es de la famille alors,!!? oui c'est l'ourika,merci.

    @Mir : merci à toi pour le passage.

    RépondreSupprimer
  12. C'est un bel endroit. Belle légende et belle coutume aussi. Et une grande fête pour la communauté.

    RépondreSupprimer
  13. *** Coucou Simo :o) !!!! J'espère que tu vas bien, je te viens juste te souhaiter une agréable journée ! GROS BISOUS à toi et à ta petite famille ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  14. SIMO bonjour
    Avant de faire mon repassage je viens te dire bonjour
    Tu vas bien j'espére!

    RépondreSupprimer
  15. SIMO bonjour c'est la même chose mais moi cela ne me va pas .
    Donc oui j'en parle car je pense qu'il faut encore et encore en parler.
    Tu aimes aussi les grenades lol mais je n'ai que celles ci.
    Bye et merci de ton passage.

    RépondreSupprimer
  16. @ solange :merci pour le passage.

    @Nancy : bonjour, bisou a toi aussi.

    @France : je suis en forme merci, bisou ma chère.

    RépondreSupprimer
  17. Les lacs Isli et Tislit sont très beaux. Les mariés aussi. (J'ai par ailleurs de bpns souvenir d'un lointain voyage au Maroc.)

    RépondreSupprimer
  18. comme je suis heureuse d'avoir découvert ton blog, et cette légende que je ne connasi pas est passionnante et très touchante
    c'est si bon d'apprendre de chacun...ses origines, ses souvenirs, son histoire et celle de son pays
    je découvre des paysages fantastiques..je suis bien contente d'ête là
    merci à toi aussi de prendre ce temps nécessaire pour le aprtage...la communication...
    à bientôt..faut que je retourene vraiment en arrière chez toi !

    RépondreSupprimer
  19. @Hpy : il faut refaire le voyage, merci

    @ Nanou B973 : merci pour le passage ,j'ai adoré aussi ton blog.

    RépondreSupprimer
  20. *** Bonjour Simo :o) ! J'espère que tu as la forme en ce jeudi matin ! GROS BISOUS à toi ! ***

    RépondreSupprimer
  21. SIMO je vais bien oui. tu sors du travail donc repos pour toi à l'ordi.
    Mais non l'hiver n'est pas loin puis tu sais un petit feu je trouve que c'est si sympa. PAs toi

    RépondreSupprimer
  22. @ NANCY:je suis en forme merci.

    @ France : oui le feu en hiver c'est sympa.Bisou

    RépondreSupprimer
  23. un petit bonjour
    ..
    chez toi comme ailleurs tu remarqueras que je suis la reine des fautes d'inversion ou de frappe (car je suis pourtant bonne en orthographe...) mais je tape trop vite et je pense trop vite
    bah j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur ... je vais lire le post suivant ...
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  24. @Nanou B: fais comme chez toi l'important c'est communiquer avec ou sans fautes.merci pour le passage.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La femme amazigh (bérbère).

La femme amazigh a su a travers l’histoire sauvegarder l’héritage culturel de notre peuple amazigh.Elle était en quelque sorte la garante d’une pérennité des traditions et coutumes de génération en génération. La grande mère était vraisemblablement l’école numéro 1 qu’affrontaient les nouvelles générations. Sa mémoire s’étendait bien à des éphémérides vielles des siècles qu’aux détails d’une vie que menaient imazighen en communauté.Elle animait les longues veillées hivernales aux travers de la narration de contes merveilleux et de légendes devant un auditoire multigénérationnel. Elle participeait activement aux différentes activités agricoles qui rythment la vie villageoise: ramassage de olives, cueillette de figues, entretien des jardins potagers, entretien des animaux de la basse-cour en plus, évidemment, de toutes les taches domestiques; cuisine, lessive et éducation des enfants...


Actuellement encore, elle continue à jouer ce rôle dans les compagnes et monts , mais dans l…

Midelt*

MIDELT *Malgré la distance qui nous sépare et le destin qui nous éloigne, Ilm’arrive souvent de voir ton image se placer devant moi. Dans mon cœur les battements montent en crescendo En songeant te revoir et palper à nouveau Les pommes de tes reliefs infinis. Sans Toi je ne suis qu’un étranger. *Midelt : ville marocaine, c’est ma ville natale. Copyright © Med AAZEROU  24/04/2014

Le tajine marocain.

Comme le couscous le tajine est le plat traditionnel par excellence du Maroc, Il faut dire que ce mot magique est évocateur des parfums du Maghreb, c’est toujours une invitation à l’évasion et au voyage. Il tient bien son nom de l’ustensile typique en terre vernissée où non dans lequel on le cuit lentement au charbon de bois.









   ( mes deux  tajine)

Cuisiné avec un élément de base (boeuf, agneau, volaille ou poisson), Ce ragout rustique est complété selon l’humeur ou le marché, le tajine est une aubaine pour toute cuisinière dotée d’un peu de talent et d’imagination. Il peut se préparer avec toute sortes d’ingrédients, le tour de main restant à peu prés toujours le même.

Chaque cuisinière marocaine à sa recette, variations autour d’un ragout de viande ou de poisson accompagné de légumes ou même des fruits secs. Il faut veiller à bien parfumer l’ensemble ; Les épices et les aromates restent les éléments qui confèrent au tajine ce gout d’ailleurs qui le différencie d’un ragout ordinaire.…